Skip to content

Cart

Your cart is empty

Article: 3 jours d’itinérance autour de la vallée de la Cèze

3 jours d’itinérance autour de la vallée de la Cèze
Nature & Aventure

3 jours d’itinérance autour de la vallée de la Cèze

92km et 3300m D+

Trois jours d’itinérance au sud de la France entre l’Ardèche et le Gard autour de la vallée de la Cèze, ce sont trois jours d’aventure, de découverte d’une nature encore sauvage et d’un parcours de trail-rando exigeant.

Il y a plusieurs points de départ possibles : Les Vans, Saint Paul Le Jeune ou encore Bessèges. Vous pouvez suivre l’itinéraire du tour de la vallée de la Cèze de 57 km ou comme nous l’avons fait, créer votre propre itinéraire en intégrant seulement une partie du tour de la vallée de la Cèze et en y rajoutant un parcours entre Saint Paul Le Jeune, Banne et Les Vans avant de rejoindre la vallée de la Cèze en passant par Malbosc.

Pourquoi aller en itinérance plusieurs jours dans cette région ?

Si nous recommandons d’aller en itinérance plusieurs jours dans cette région, c’est pour sa grande beauté avec ses rivières sauvages, ses vues panoramiques et l’opportunité d’une immersion dans une nature omniprésente et très variée.

Les rivières sauvages

Nul besoin d’aller très loin pour trouver des paysages de rivières encore sauvages. Pendant trois jours d’itinérance à la limite entre l’Ardèche et le Gard, vous aurez la chance de découvrir non seulement la Céze mais aussi le Luech, un affluent de la Cèze ou encore l’Homol. Une partie de notre trail-rando s’est justement déroulé au-dessus du Luech. Nous avons marché sur plusieurs kilomètres juste au-dessus de la rivière qui suit une vallée sinueuse et très encaissée. En surplombant légèrement la rivière, nous avons pu à certains endroits avoir de très belles vues de la rivière et de la petite vallée qui l’entoure, toutes deux en forme de U. Les ponts qui traversent la rivière sont de vieux ponts de pierre en forme d’arche presque à fleur de rivière. En longeant le Luech avant d’arriver vers Chambon, vous pourrez aussi découvrir sur votre droite une série insolite de marches très anciennes droit dans la pente. Un passage assez difficile et à négocier avec prudence presque à quatre pattes avec le sac-à-dos pour s’assurer de garder son équilibre. Ces marches avaient été construites il y a longtemps pour permettre à des ouvriers d’aller travailler sur un site difficile à atteindre. Au-delà du Luech, il y a aussi bien sûr la Cèze et l’Homol, deux autres rivières à découvrir en passant d’une vallée à l’autre.

À noter une particularité de ces vallées du sud de l’Ardèche et du Gard: les versants sud sont très escarpés alors que les versants nord ont une inclinaison beaucoup moins prononcée. Cette différence marquée d’inclinaison est due aux précipitations en provenance du sud qui sont souvent plus violentes et donnent lieu à des épisodes intenses de ravinements. Préparez-vous donc sur les versants sud à des passages exigeants avec des montées très raides sur des chemins remplis de pierres et de cailloux qui rendent les appuis difficiles et un peu hasardeux.

Les vues panoramiques

Dans cette belle région à la limite entre l’Ardèche et le Gard, les crêtes des montagnes ou les serres comme elles sont appelées localement sont très proches les unes des autres. Les vallées se succédent avec souvent au fond de chacune d’entre elles des rivières sauvages. Sur les crêtes des montagnes se trouvent souvent de superbes vues panoramiques. Certaines d’entre elles offrent même des vues à 360 degrés. À certains endroits et par temps dégagé, vous pourrez même et avec un peu de chance apercevoir le Mont Ventoux qui reste très imposant à plus de 1900 mètres d’altitude alors qu’il est à presque cent kilomètres de distance à vol d’oiseau.

Sur un des points culminants de notre trail-rando après être passés près du col du Peras au-dessus du village d’Aujac, nous avons atteint un petit sommet pierreux en crapahutant sur quelques dizaines de mètres pour pouvoir l’atteindre. De ce point culminant, nous avons vu une magnifique succession d’une dizaine de crêtes de montagnes, positionnées en enfilade les unes après les autres jusqu’au mont Aigoual plus au sud qui culmine à plus de 1500 mètres d’altitude plus au sud.

Une nature variée et omniprésente

Un trail-rando dans cette région, c’est aussi l’assurance de se plonger dans une nature variée et omniprésente. Dans la même journée, il est possible de passer à travers des forêts très diverses : des grandes forêts de pins maritimes, des forêts de feuillus ou encore un paysage rappelant plus la garrigue avec de petits arbustes comme sur le plateau de Paiolive avec en plus au milieu de ce plateau un joli petit canyon où les grenouilles s’en donnent à cœur joie.

Pourquoi des pins maritimes en Ardèche alors que la mer est encore à plus de 100 kilomètres au sud après Montpellier ?

En fait au dix-neuvième siècle, la région était surtout connue pour ses mines de charbon et les mineurs ont introduit le pin maritime pour fabriquer des étais dans les mines. Le pin maritime s’est ensuite étendu dans les forêts du sud de l’Ardèche, même si les mines ont depuis fermé les unes après les autres.

Dans ces forêts si vous partez suffisamment tôt, vous aurez aussi peut-être la chance de voir des chevreuils ou des sangliers. La troisième journée, nous avons pu entrevoir tôt le matin en pleine forêt plusieurs sangliers à seulement une dizaine de mètres, mais lorsqu’ils nous ont entendus, ils ont déguerpi très vite dans les fougères. Certains passages en forêt sont clairement leur royaume. Ils rendent d’ailleurs le trail par endroit presque impraticable à force de le labourer en long et en large et en profondeur. Nous avons aussi entendu à notre réveil un matin un chevreuil aboyer. Vous avez bien lu : le chevreuil aboie, une sorte de cri très bref comparable en effet à un aboiement.

Bref, un trail-rando en Ardèche méridionale, c’est l’occasion de s’immerger dans une nature omniprésente, riche et belle de sa flore et de sa faune. Une grande respiration et une aventure exigeante avec des remontées de vallée sur des pentes très escarpées.

Trois jours d’itinérance en Ardèche méridionale autour de la vallée de la Cèze, c’est vraiment une belle petite aventure, l’assurance d’un dépaysement total et une plongée en immersion dans une superbe région, avec des rivières sauvages, de splendides forêts, des hameaux perchés à flanc de montagne et des lignes de crêtes avec des vues panoramiques impressionnantes.

À découvrir absolument le temps d’un long week-end.

Leave a comment

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

All comments are moderated before being published.

Read more

Comment adapter son entrainement par forte chaleur
Running & Trail Running

Comment adapter son entrainement par forte chaleur

L’été est très propice pour la course à pied parce que les jours sont plus longs et parce que c’est aussi une période de vacances. Il y a plus de temps et d’opportunités pour aller courir, seul ou ...

Read more
3 marathons à courir pour le fun
Marathons

3 marathons à courir pour le fun

Si vous êtes déjà marathoniens ou encore néophytes mais que vous souhaitez courir un marathon différent des autres, plutôt festif et avec un zeste de bonne humeur en plus, peut-être même en vous dé...

Read more