Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Article: 10 conseils pour préparer plusieurs jours d’itinérance en trail-rando

10 conseils pour préparer plusieurs jours d’itinérance en trail-rando
Nature & Aventure

10 conseils pour préparer plusieurs jours d’itinérance en trail-rando

Partir en itinérance et en autonomie sur plusieurs jours en trail-rando et en pleine nature, cela demande un peu de préparation. L’itinérance, c’est comme être nomade l’espace de quelques jours en vivant dans la nature jour et nuit. C’est à la fois revigorant et exaltant, mais ça demande aussi de bien prévoir et d’anticiper cette aventure de quelques jours. Et il faut porter tout ce dont nous avons besoin pendant notre trail rando. Il faut donc bien se préparer pour être paré à plusieurs éventualités tout en optimisant son équipement et en faisant la chasse aux grammes.

  1. Établir une liste de l’équipement à emporter

C’est le premier conseil parce que c’est un peu la base de toute préparation. Il est possible de trouver des listes toutes faites sur internet. Il faudra juste les parcourir et vérifier ce dont vous avez besoin suivant votre destination, la saison de l’année et la durée de votre trail-rando. Quatre équipements majeurs sont incontournables et devraient être en haut de la liste : le sac-à-dos, la tente (sauf si vous dormez en refuge ou dans des abris), le matelas et le sac de couchage. C’est un peu votre maison et le mobilier de base que vous allez trimballer pour ces quelques jours. Au-delà de ces équipements de base, il faudra aussi inclure vêtements, tout ce qui est nécessaire pour cuisiner et manger, nutrition et hydratation, le téléphone portable, lampe frontale etc…

  1. Tester les équipements et optimiser le rangement

Une fois votre liste définie et chaque élément rassemblé, il est important de tester les équipements : la tente et comment la monter/démonter, le sac de couchage et le matelas gonflable et comment les ranger efficacement dans leurs poches respectives, un petit réchaud à gaz, une lampe frontale, des batteries de recharge ou un mini-panneau solaire flexible etc. Le deuxième enjeu, c’est le rangement de tous les éléments dans le sac-à-dos. Il faut tout faire rentrer et bien répartir l’ensemble et le poids pour que tout soit relativement accessible sans avoir à tout déballer à chaque fois.

  1. Anticiper les points de ravitaillement en eau le long du parcours

Lorsque vous partez en itinérance en autonomie, le premier point d’attention est le ravitaillement en eau. Les efforts de la randonnée, la chaleur au soleil et les besoins en eau pour cuisiner demandent à prévoir de manière détaillée les points de ravitaillement en eau le long du parcours. Les solutions les plus pratiques sont les points d’eau potable dans les petits villages si vous en croisez. Cette eau n’a pas besoin d’être filtrée. En revanche, si la seule eau disponible pour un de vos ravitaillements provient d’une source ou d’un ruisseau, il est conseillé de la filtrer.

  1. Prévoir son alimentation en fonction de l’apport journalier nécessaire en calories

Après l’hydratation, l’alimentation est la deuxième variable la plus importante à prendre en considération. Une journée de trail-rando avec du dénivelé positif et entre 6 et 8 heures ou plus de marche demande un apport calorifique a minima deux fois plus important qu’un apport calorifique pour une journée normale sans activité physique particulière. Cela demande donc de prévoir des aliments qui apporteront les milliers de calories additionnelles nécessaires. Pour le repas du soir, il existe des préparations lyophilisées qui indiquent exactement les calories apportées par chaque sachet de nourriture.

  1. Partager son itinéraire avant de partir en itinérance

Si vous partez seul, c’est vraiment une obligation que de partager son itinéraire avec une personne de votre famille ou des amis. Même si vous partez à plusieurs, ça reste aussi une bonne idée. La couverture du réseau téléphonique est souvent suffisante, mais il reste une part d’impondérable. Votre portable peut tomber en panne ou en rade de batteries juste avant une blessure. C’est souvent une suite a priori improbable mais pas complètement impossible d’évènements qui peuvent conduire à des situations imprévues. C’est tout simple avant de partir randonner de partager votre itinéraire, la durée de votre rando et d’envoyer des nouvelles de temps en temps par SMS pendant votre trail-rando.

  1. Amener une trousse de premier secours

Amener une trousse de premier secours est également nécessaire. Sur des chemins parfois pentus et remplis de cailloux ou de racines, la chute peut arriver assez vite surtout en fin de journée quand la fatigue se fait sentir et la lucidité n’est pas la même qu’au petit matin quand la journée commence. Si malheureusement vous tombez ou si une branche pointue vous blesse, autant pouvoir rapidement nettoyer la plaie et poser un pansement tout de suite à l’endroit où vous êtes. La plupart du temps et fort heureusement, la trousse de secours restera dans le sac, mais la rare fois où vous en aurez besoin, sa présence prendra tout son sens. Attention donc à ne pas l’oublier.

  1. Télécharger une App permettant de visualiser les itinéraires et de se repérer
Les chemins de randonnées se ressemblent beaucoup et parfois plusieurs itinéraires de GR se croisent et se re-croisent. Il est très facile de prendre le mauvais embranchement. Parfois, il est même difficile au passage d’une route ou d’un chemin de retrouver le trail que vous suivez. Les GR en France sont souvent très bien indiqués, mais la végétation est vraiment reine en pleine nature et il arrive souvent que des branches ou des feuillages recouvrent complètement les traces de peinture indiquant le chemin à suivre. Nous avons réussi récemment lors d’une itinérance de trois jours en Ardèche méridionale à nous retrouver en pleine forêt sans aucun chemin apparent en ‘free ride’ complet au milieu des arbres, des fougères et d’anciens petits murets délabrés pour finalement déboucher presque comme des voleurs à l’arrière d’un jardin privé en bordure de forêt.

Heureusement, nous avons maintenant le choix d’App qui permettent de se géo-localiser sur un parcours et de rapidement retrouver son chemin ou de suivre des alternatives pour revenir sur l’itinéraire de la journée. En cas d’orage ou de pluie violente, les apps ‘radar’ qui permettent de suivre de manière très localisée la trajectoire d’un orage et les prévisions de précipitations peuvent aussi être très utiles.

Voici deux Apps qui peuvent vous être utiles pour visualiser les itinéraires et se repérer pendant votre trail-rando en itinérance:

  1. Transporter une solution de recharge pour le téléphone

Toutes ces solutions de repérage via une App ou d’appel en cas d’urgence ne seront disponibles bien sûr que si votre portable reste suffisamment chargé. Si vous partez sur plusieurs jours d’itinérance dans des coins reculés et en bivouac en pleine nature, vous avez plusieurs options : avoir avec soi des batteries additionnelles avec comme inconvénient majeur le poids additionnel de ces batteries de recharge, s’équiper d’un petit panneau solaire flexible que vous accrochez sur le haut de votre sac à dos ou passer dans des villages, des hameaux ou des refuges où vous auriez accès à une prise. Il est en tout cas conseillé de contrôler de temps en temps le niveau de charge de votre téléphone. C’est moins important que le niveau d’eau qui vous reste, mais ça permet quand même d’éviter de se retrouver sans moyen de communication ou de repérage précis en pleine nature à plusieurs kilomètres ou dizaines de kilomètres du village le plus proche.

  1. Consulter les prévisions météo

En itinérance sur plusieurs jours, il faut être paré à tous les caprices de la météo : des différences de température importantes (entre le jour et la nuit ou en cas de météo changeante), à la possibilité de précipitations plus ou moins fortes (pluie, grêle, neige), à des journées ou des moments de grand vent surtout sur les passages les plus exposés comme en ligne de crête et à des orages plus ou moins violents et de possibles éclairs. Il faut donc à la fois s’équiper en conséquence (avec plusieurs couches, une veste imperméable, un sac imperméable de protection du sac-à-dos etc…). Il est aussi primordial de consulter la météo avant de partir et pendant la durée de votre trail-rando. À nouveau et comme pour pouvoir retrouver son chemin, un portable constamment chargé permettra de consulter les infos météo à tout moment. Dans le pire des cas, il faut aussi être prêt à renoncer si les conditions météo se dégradent sérieusement.

  1. Avoir une paire de chaussettes propres par jour

Ce dernier conseil, c’est un petit luxe, une petite touche perso. Si vous partez pour plusieurs jours d’itinérance, l’idéal, c’est d’avoir autant de paires de chaussettes propres que de jours de trail-rando. Surtout si vous avez eu les pieds mouillés la veille parce qu’il a beaucoup plu ou que vous êtes passés dans des cours d’eau. Si le temps est humide et que rien ne sèche rapidement, c’est un vrai plaisir que de pouvoir enfiler des chaussettes propres et sèches le matin avant de repartir. Un deuxième short ou un T-shirt propre et sec chaque jour, ce sont aussi de vrais plus, mais si je dois choisir, je mets les chaussettes en premier dans la liste de vêtements à amener en plusieurs exemplaires et idéalement une paire par jour de randonnée. Sur des longues randonnées, la session de lavage et de séchage finira par s’imposer mais jusqu’à 5 jours d’itinérance en trail-rando, c’est encore jouable d’avoir une paire de chaussettes par jour!

 

Voilà nos 10 conseils pour bien préparer plusieurs jours d’itinérance en trail-rando. Au-delà de ces conseils et de cette préparation, il ne vous restera plus qu’à profiter pleinement de ces quelques jours au contact de la nature, de la flore et de la faune. Une occasion unique de s’octroyer un grand bol d’air, une grande respiration à son rythme et pour vivre une petite aventure au gré des chemins et des pistes que vous parcourrez pendant votre trail-rando.

 

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Read more

3 marathons à courir au moins une fois en Europe
Marathons

3 marathons à courir au moins une fois en Europe

Courir un marathon dans une ville à l’étranger, surtout dans une ville qu’on ne connait pas ou très peu, c’est l’occasion à la fois de se lancer un défi sportif d’envergure et de découvrir une vill...

En savoir plus
6 marathons en Europe pour réaliser une performance
Marathons

6 marathons en Europe pour réaliser une performance

Si vous cherchez à établir un record personnel ou à réaliser une de vos meilleures performances sur marathon, choisir la bonne destination fait partie du cocktail gagnant au-delà d’une préparation ...

En savoir plus