Passer au contenu

Panier

Votre panier est vide

Article: 3 marathons à courir au moins une fois en Europe (et 3 villes à découvrir)

3 marathons à courir au moins une fois en Europe (et 3 villes à découvrir)
Marathons & Semi

3 marathons à courir au moins une fois en Europe (et 3 villes à découvrir)

Courir un marathon dans une ville à l’étranger, surtout dans une ville qu’on ne connait pas ou très peu, c’est l’occasion à la fois de se lancer un défi sportif d’envergure et de découvrir une ville le temps d’un long week-end ou d’une petite semaine. Si le voyage est organisé en famille ou entre amis, c’est aussi une aventure à vivre à plusieurs à la découverte d’une nouvelle ville, d’un autre pays, d’une autre culture. Nous avons sélectionné trois marathons à courir en Europe au moins une fois pour découvrir de manière unique trois belles villes européennes. Nous les avons classés dans l’ordre alphabétique mais libre à vous bien sûr de les courir dans l’ordre que vous voulez si vous décidez de courir ces trois marathons.

Amsterdam

Pour notre première ville européenne à découvrir en courant un marathon, direction Amsterdam et les Pays-Bas. Le marathon d’Amsterdam a une particularité, c’est son arrivée dans le stade olympique qui avait été utilisé pour les Jeux Olympiques de 1928. Si vous rêvez au moins une fois dans votre vie de vivre l’entrée dans un stade comme les Marathoniens le font pendant les Jeux Olympiques, c’est l’occasion rêvée. Vous passerez en-dessous des gradins dans un tunnel et arriverez sur la piste au milieu du stade. A défaut de pouvoir participer aux Jeux Olympiques et avec un peu d’imagination, ce sera parfait pour ressentir un peu ce que peuvent vivre les athlètes lorsqu’ils pénètrent dans le stade à la fin du marathon olympique.

Au-delà de cette arrivée mémorable, le marathon d’Amsterdam vous fera aussi découvrir ce qui fait le charme non seulement de la ville d’Amsterdam mais aussi des Pays-Bas, les fameux canaux. Même si le marathon ne se court pas le long des anciens canaux les plus connus au centre de la ville, il vous fera longer un grand canal juste en dehors de la ville sur de nombreux kilomètres avant de revenir sur vos pas et de rentrer à nouveau vers la ville. Vous passerez aussi vers la fin du Marathon au milieu du célèbre parc Vondelpark au centre d’Amsterdam avant de vous diriger vers le stade olympique.

Un des avantages du marathon d’Amsterdam, c’est que le parcours est dans l’ensemble assez plat. Les seules difficultés sont les passages de ponts, en particulier celui au-dessus de l’Amstel, la rivière qui traverse la ville. Une fois la ligne d’arrivée franchie au stade Olympique, vous aurez le loisir le lendemain de partir à la découverte de la ville et en particulier du vieux centre et de ses canaux. Je conseille de prendre un bateau-mouche. C’est une superbe façon de découvrir la ville et ses maisons très typiques le long des canaux et en plus, vous n’aurez pas à marcher. Le lendemain d’un marathon, il n’y a rien de mieux que de ne pas avoir à marcher des kilomètres supplémentaires.

Barcelone

Pour la deuxième ville européenne à découvrir en courant un marathon, direction cette fois-ci le sud et Barcelone. Le marathon de Barcelone est une occasion unique d’arpenter les grandes avenues Barcelonaises, de longer la mer Méditerranée et de zigzaguer vers la fin du marathon dans les vieilles rues du centre historique de la ville.

Le tracé du marathon passe aussi tout près du Nou Camp, le stade du F.C. Barcelone. Dommage que nous ne puissions pas y rentrer ou le traverser pendant le marathon, ça permettrait de se rendre compte de la vue que les joueurs ont de ce stade mythique depuis le terrain.  Un autre monument célèbre que le marathon permet d’apercevoir et peut-être le monument le plus connu à Barcelone, c’est la Sagrada Familia, la basilique conçue par Gaudi dont la construction a démarré en 1882.

Le marathon de Barcelone a lieu au mois de mars et la température en mars à Barcelone oscille entre 10 et 17 degrés. C’est idéal pour courir un marathon. C’est aussi une excellente façon de célébrer la sortie de l’hiver et, si le soleil est de la partie, de profiter d’un week-end près de la mer pour commencer à ‘revivre’ après les mois d’hiver. Le lendemain du marathon et si le temps s’y prête, vous pourrez profiter de la présence de la mer en allant vous reposer sur les plages de la ville près du port et prendre un café ou déguster des bocadillos ou des patatas fritas en regardant la mer.

Venise

Dernière étape de ce voyage en Europe à la recherche de marathons et de villes à découvrir : Venise et son marathon. Si vous pensez à Venise, vous allez peut-être vous demander comment il est possible de courir un marathon à Venise. Venise ne mesure que quelques kilomètres de long.

En fait, le marathon de Venise se termine bien à Venise mais il démarre dans les terres depuis la « Terra Ferma » ou la terre ferme dans la ville de Strà, qui se trouve à l’ouest de Venise. Le parcours passe par la ville de Mestre et une des difficultés du parcours est en fait de traverser en courant le pont de la liberté, un pont de 4 kilomètres reliant Venise à la côte. 4 kilomètres de ligne droite qui peuvent être un peu monotones et qui semblent surtout ne jamais se finir. Mais après ces 4 kilomètres, on rejoint enfin Venise.

Il reste alors quelques kilomètres à parcourir dans Venise mais surtout 14 ponts à franchir jusqu’à la place Saint-Marc. Et 14 ponts en fin de marathon, ça demande des efforts supplémentaires dont on se passerait bien. Mais c’est aussi ce qui fait la légende de la ville. D’ailleurs, les ponts de Venise, c’est surtout le lendemain ou le surlendemain qu’ils vous sembleront infranchissables si vous décidez de rester encore quelques jours après le marathon pour profiter de la ville et la visiter. Avec les jambes de bois d’un lendemain de marathon, les ponts de Venise en forme d’arche deviennent de vrais obstacles, presque des montagnes à gravir. L’autre option et peut-être celle à privilégier reste la gondole pour voir Venise et passer non pas sur les ponts mais sous les ponts et cette fois-ci sans effort.

Amsterdam, Barcelone et Venise : trois beaux marathons dans trois villes européennes qui valent vraiment le voyage. Un beau programme et une façon unique de concilier la passion du running et l’envie de découvrir de belles villes dans trois pays différents.

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés.

Read more

5 choses à savoir avant de s’entraîner pour un marathon
Marathons & Semi

5 choses à savoir avant de s’entraîner pour un marathon

Décider de s’entraîner pour un marathon ne peut pas être une décision prise à la légère. Le marathon est une épreuve exigeante qui va pousser votre corps et votre mental dans ses retranchements. Po...

En savoir plus